Retour à l'aperçu

Comment les prêts à tempérament et les ouvertures de crédit sont-ils accordés et que faut-il en savoir ?

Comment les prêts à tempérament et les ouvertures de crédit sont-ils accordés et que faut-il en savoir ?

Les modalités d'octroi des crédits et que faut-il en savoir

Le présent article traite des modalités d’octroi des crédits. Chaque demande et chaque consommateur étant unique, les dossiers doivent être étudiés au cas par cas. À cela s’ajoutent un certain nombre de textes de loi et de règles internes, auxquels le prêteur doit se conformer pour décider d’accorder ou non le crédit.

Voici comment s’accorde un crédit.

Vous introduisez une demande de prêt personnel ou d’ouverture de crédit. Ensuite.

Les prêts à tempérament, les ventes à tempérament et les ouvertures de crédit relèvent de la loi relative au crédit à la consommation, qui régit les crédits conclus entre vous et les prêteurs professionnels.
 

Conditions auxquelles le prêteur doit satisfaire pour pouvoir accorder un crédit 

  • Recueil d’informations

Il est essentiel que vous soyez en mesure de rembourser le crédit. C’est la raison pour laquelle nous examinerons votre situation financière. La loi contraint le prêteur à s’assurer que l’emprunteur pourra rembourser le crédit sans être en proie à des difficultés financières. Nous vous poserons dès lors un certain nombre de questions, auxquelles vous répondrez en ligne ou à l’occasion d’un entretien. Nous saurons de la sorte si le crédit peut vous être accordé.

Questions au sujet de votre situation personnelle et financière

Nous vous poserons des questions sur vos revenus et dépenses, de même que sur l’existence d’autres crédits éventuels. Nous vous demanderons si vous êtes marié(e), cohabitant(e), isolé(e) ou divorcé(e), et si vous avez des enfants. Nous vous demanderons également si vous êtes propriétaire ou locataire, si vous payez une pension alimentaire, si vous percevez des revenus locatifs, si vous travaillez – à temps plein ou à temps partiel, etc. 

But du crédit

Le prêteur doit par ailleurs savoir à quoi va servir le crédit. Qu’il s’agisse d’installer une nouvelle cuisine, d’acheter un vélo électrique ou de refinancer des crédits en cours, le but du crédit sera pris en considération. Vous souhaitez en apprendre plus sur les buts des crédits ? Cliquez ici pour tout savoir sur le prêt personnel et les différents buts des crédits.

Charges forfaitairement prises en compte

Tout le monde s’acquitte de charges récurrentes : les factures d’électricité, de gaz et de GSM, les abonnements de téléphone, les assurances, etc., font partie de la vie quotidienne. Le prêteur n’a pas à connaître le montant précis de vos charges, mais il tiendra compte d’un forfait. Ce forfait représente les charges fixes qui grèvent généralement le budget des ménages ; le prendre en considération permet d’éviter un emballement des charges pour l’emprunteur.

Centrale des crédits aux particuliers

Le prêteur ne pourra pas vous accorder le crédit avant d’avoir consulté la Centrale des crédits aux particuliers (CCP), où sont enregistrés tous les contrats de crédit à la consommation et de crédit hypothécaire belges en cours. La CCP enregistre également dans une « liste noire » tous les retards de remboursement ; aussi longtemps qu’une personne figure sur la liste noire, aucun autre crédit ne peut lui être accordé. Toute personne « régularisée », c’est-à-dire dont la dette a été entièrement remboursée, demeure fichée 12 mois encore dans le volet négatif de la CCP.

Conditions imposées par le prêteur

En plus de devoir consulter la CCP, chaque prêteur s’est doté d’une série de règles internes en matière de gestion des risques. Ces règles lui permettent de savoir si, au vu des informations recueillies, il peut accorder le crédit, et si l’emprunteur dispose d’un budget suffisant pour en assurer le remboursement mensuel.

Il est surtout essentiel que le prêteur fasse preuve de vigilance et veille à ce que le crédit ne soit pas à l’origine de problèmes financiers pour l’emprunteur.
 

  • Évaluation de la demande de crédit

Une fois en possession de toutes les informations requises, le prêteur évalue la demande de crédit, et votre capacité à rembourser l’emprunt. Si l’évaluation est positive, le crédit vous est accordé. Dans le cas contraire, le prêteur vous exposera dans le détail les motifs de son refus.
 
  • Conseils sur le type de crédit et le montant du crédit adaptés à votre cas

Suivra également un conseil sur le type de crédit et sur le montant du crédit adaptés à votre cas. Le prêteur pourra vous recommander un prêt personnel (prêt à tempérament) ou une ouverture de crédit.

Dans le cas du prêt à tempérament, le montant emprunté vous est versé en une fois ; vous remboursez par mensualités fixes, vous connaissez d’avance l’échéance finale du crédit et les intérêts demeurent constants pendant toute la durée du remboursement. Santander Consumer Finance accorde des crédits qui vont jusqu’à 50.000 euros. Le montant maximum accordé par d’autres prêteurs peut être supérieur ou inférieur à 50.000 euros.

Chez Santander Consumer Finance, les ouvertures de crédit peuvent atteindre 5.000 euros. Une limite de crédit vous est accordée ; vous remboursez par mensualités flexibles, en fonction du montant prélevé. Vous payez donc des intérêts sur le capital emprunté : si vous n’avez effectué aucun prélèvement, vous n’avez rien à rembourser. La carte Maestro qui vous est délivrée au moment de l’ouverture de crédit vous permet d’effectuer des retraits d’argent partout, de même que de payer avec ou sans contact dans les magasins et les restaurants en Belgique comme à l’étranger.

Si vous acceptez le crédit, le prêteur enregistrera le contrat à la CCP.

Les demandes de prêt personnel et d’ouverture de crédit entraînent toute une série de formalités administratives, sur lesquelles se penche l’article suivant.

Tous les prêteurs sont-ils tenus d’appliquer ces conditions ?

Oui. Pour pouvoir accorder des crédits, les prêteurs belges doivent pour commencer être agréés par et enregistré à la FSMA, l’autorité des services et marchés financiers. À cette démarche sont liées diverses obligations légales, dont celle qui consiste à protéger les clients contre le surendettement.

Pour en savoir plus sur nos prêts, appelez-nous, sans engagement aucun, au numéro 09 235 50 96. Un collaborateur s’enquerra de vos souhaits et de vos besoins, pour identifier le type de prêt le plus en adéquation avec votre projet et les solutions disponibles. Si vous préférez commencer par consulter nos tarifs, cliquez sur le bouton ci-dessous et simulez un emprunt. Vous pouvez également introduire une demande, sans engagement aucun de votre part. Un collaborateur prendra alors contact avec vous pour discuter de votre projet. Une troisième possibilité consiste à nous poser votre question par courriel, à l’adresse branch@santander.be.